bandeau

Un peu d'histoire...

Loos ayant été bâtie sur une plaine jalonnée d'étangs et de zones marécageuses, la commune tire son nom du latin locus ou lucus, "lieu élevé près des marais".

Un embryon de village s’est implanté dans des temps très anciens : des fouilles ont établi la présence de l’homme sur le territoire de Loos à l’époque préhistorique.

Alors qu’elle n’est encore que clairières, Loos est connue dès 1147 par la fondation d’une abbaye par Saint-Bernard, à la demande de Thierry d’Alsace, comte de Flandre.

En 1214, la paroisse de Loos est érigée en commune. Le village doit son renom à son abbaye et à son célèbre pèlerinage à Notre Dame de Grâce.

Au XVIIème siècle, un grand procès se déroule entre le chapitre de Seclin et le seigneur des Frennes qui, en 1689, prend par suite d’un accord le nom de Seigneur de Loos.

Par décret en date du 8 mars 1812, l’Empereur ordonne la création d’un dépôt de mendicité dans les bâtiments de l’abbaye qui servent alors aux premiers essais d’une filature de coton.

Une ordonnance du 6 août 1817 transforme l’abbaye en maison de détention et de réclusion pour les condamnés que l’on envoyait jusqu’alors en Belgique.

En 1825, apparaît la première usine chimique créée par Frédéric Kuhlmann, puis le textile gagne la région.

Progressivement d’un hameau aux activités essentiellement agricoles, Loos se transformera en commune urbaine aux industries traditionnelles (qui ont porté bien loin le renom de la ville : Thiriez devenue DMC puis Coats ; Delebart-Mallet ; la célèbre imprimerie Danel…).

Durant la guerre 1914-1918 et surtout celle de 1939-1945, Loos est durement atteinte au cours des hostilités. Elle est le théâtre de furieux combats en mai 1940 puis subit de nombreux bombardements à partir de juillet 1941. C’est à l’héroïsme et au sacrifice de la population que Loos doit l’attribution le 18 septembre 1949 de la Croix de Guerre avec Palmes.

En 1978, la ville de Loos se jumelle avec la cité allemande de Geseke. Loos apporte ainsi sa contribution à l’effort de fusion harmonieuse entre les peuples pour une Europe unie.

Très longtemps prospères, les activités économiques de la ville ont été frappées, comme toute notre région, par la récession économique qui a ébranlé les grandes industries de la main d’œuvre, mais Loos a des atouts : sa proximité de Lille et de son développement tertiaire, et la présence du complexe Eurasanté qui reçoit l’extension des activités de santé, de formation et de développement économique lié au domaine médical.